[Mort aux El-Assad et à tous leurs complices !] Une guerre contre tous les régimes du monde

SYRIE – LA GUERRE CONTRE LE CLAN ASSAD EST UNE GUERRE CONTRE TOUS LES RÉGIMES DU MONDE ! – COUP DE GUEULE DE L’AUTEUR

La guerre de Syrie est devenue mondiale. Elle est devenue mondiale, non parce qu’il y aurait deux “camps”. L’un avec l’Occident et le Golfe et l’autre avec la Russie et l’Iran et leurs alliés respectifs. Non. Grotesque que cette mise en scène ! Ils nous parlent de monde “multipolaire”. Mais qu’y a-t-il de multipolaire quand le Vénézuela fournit les 2/3 de sa production… aux États-Unis. Quand l’émir al-Thani du Qatar finance des projets communs avec… l’Algérie des généraux. Quand la Russie est une des principales pièces d’investissement dans la dette des États-Unis. Quand Israël est protégé par le clan Assad depuis 1973 ?

http://cntjura.noblogs.org/files/2013/05/Bachar-al-Assad.pngAh tout de suite, dit ainsi, vous vous dites, tiens, il dit des choses claires le Cédric Labrousse là… et tout ceci est vérifiable par tous ! Vous croyez réellement qu’il y a “un” impérialisme qui serait celui des États-Unis et du régime de Tel Aviv ? Vous croyez réellement qu’il n’y aurait à l’inverse que l’impérialisme russe de l’autre côté ? Non. Tous, tous se connaissent, tous se fréquentent. Ils jouent une pièce aux yeux du monde, faisant croire qu’il y a plusieurs camps. Mais c’est d’un ridicule ! Mais un jour, il y a eu la Syrie ! La Syrie où, soudain, tous se sont retrouvés à lutter… contre la révolte d’une partie d’un peuple et contre sa rébellion, parce que celle-ci refuse de se soumettre au clan Assad et sa tyrannie confessionnelle qui dure depuis 40 ans, et à des opposants en carton tenus par l’étranger (pays du Golfe et Occidentaux).

Alors soudainement, tous se sont serrés les coudes : les États-Unis refusent de voir les armes chimiques quand il y en a depuis août 2012 (mais les inventent quand il y a du pétrole…). L’émir du Qatar et le roi d’Arabie Saoudite empêchent des imams de prêcher le combat nécessaire de solidarité. Israël bombarde la Syrie et ne reçoit aucune réponse du clan Assad. De l’autre ? L’Iran, le Hezbollah libanais et les forces chiites radicales irakiennes se déversent par flots entiers sur la Syrie. La Russie et la Chine finissent de mettre un blocage total en imposant leurs vetos à des résolutions grotesques. Tous, tous, de Doha à Ankara (qui renvoie des réfugiés dès que ceux-ci se plaignent des conditions indignes), de Washington à Moscou, de Riyad à Tel Aviv, de Paris à Pékin et Alger, se sont ligués. Ligués car ils ont peur. Peur de ces kurdes autonomistes qui ont rallié la révolte syrienne. Peur de ces chrétiens entrepreneurs qui  se réunissent à Damas en cachette et court-circuitent l’économie du pays pour fragiliser le pouvoir. Peur de ces forces combattantes rebelles et bien syriennes en majorité (quand le régime a besoin de si nombreux étrangers) qui ne veulent plus d’une ASL affiliée à la Turquie et au Qatar mais veulent des chefs syriens, en Syrie ! Peur de ces jihadis, en effet, plusieurs milliers, venus pour leur Oumma.

Les USA voudraient “donner des armes” alors que cela se dit et se promet depuis des mois et que deux talkie-walkie ont été livrés ? Le Qatar financerait la rébellion alors que justement celle-ci, la base combattante, ne veut plus être pilotée d’ailleurs ? Que l’on cesse avec cette mascarade. Chaque jour qui passe fait de la Syrie un symbole ! Symbole d’une guerre d’une partie d’un peuple contre son pouvoir et ses milices confessionnelles. Mais désormais symbole de tout homme qui en a assez de ce faux-jeu international où tous les gouvernements du monde savent s’unir pour faire taire un peuple. La Guerre de Syrie a commencé et ne se terminera pas en Syrie : elle ne fait que débuter dans cette région et est inscrite dans un cadre bien plus vaste pour tout homme libre !

Cédric Labrousse, 2 mai 2013
La Chronique du Printemps arabe sur Facebook via Le Jura Libertaire

This entry was posted in International and tagged . Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *